28 juillet 2008

PROPHETES ACTUELS

Qu'en penser ? Que faire ?


La Voie mystique se doit de publier, non seulement les textes mystiques confirmés, mais aussi ceux qui, n’ayant pas encore reçu l’approbation de l’Église, semblent ne contenir aucune erreur théologique.
Les révélations privées ne sont pas l’Évangile et n’ont de crédit possible que si elles n’ajoutent rien à la Révélation elle-même. Ceci est clair pour nous et espérons qu’il en soit de même pour nos visiteurs.
Une révélation privée ― et elle porte bien son nom ! ― ne sert à rien d’autre qu’à rappeler la “Vérité révélée” que nous avons tendance, bien souvent, à oublier ou à mettre de côte, quand cette “Vérité” nous dérange.
Un peu partout dans le monde, plusieurs enfants de Dieu disent recevoir des locutions intérieures, des messages “d’en-Haut” destinées aux hommes de notre temps. Sur certains de ces “enfants de Dieu” l’Église s’est déjà prononcée d’une façon ou d’une autre ; pour d’autres cas, aucune décision n’a pas encore été prise par notre Mère, la Sainte Église : nous éviterons ceux qu’Elle a condamnés et nous servirons des autres comme des textes à méditer.
Il y a des cas très connus, comme par exemple les messages que “Françoise” déclare recevoir et que son directeur spirituel juge dignes de foi ; il y a le cas de Vassula Reyden, aimée des uns et détestée par d’autres ; le cas d’Amparo Cuevas, dont les locutions qu’elle reçoit à l’Escorial ― près de Madrid ― ont donné origine à un mouvement ecclésial approuvé par l’Église ; il y a le cas d’Axel, dont les écrits sont approuvés par l’évêque du lieu et bénéficient d’un imprimatur… Et la liste serait bien longue encore…
Nous choisirons donc parmi ceux qui semblent ne contenir aucune erreur théologique ― et pour cela nous aurons, bien entendu, recours à un théologien confirmé ― et publierons sur nos pages un certain nombre de leurs “écrits”.
Nous précisons, afin que ces publications ne paraissent pas équivoques, que nous nous soumettons humblement aux décisions de la Sainte Église et ne voulons en aucun cas, par ces publications, devancer son jugement.
Il va de soit que nous effacerions promptement lesdites pages s’il s’avérait que malgré la surveillance, elles contiendraient des erreurs pouvant porter un préjudice spirituel à nos lecteurs.
Toute décision de l’Église sera pour nous comme un ordre ferme et définitif.
Le Webmaster

Pour le Site « Voie Mystique ».

2 commentaires:

Maury a dit…

Pour Vassula, j'ai lu :
Ces formes de transmission des messages sont et restent typiques des formes de médiumnités présentes aussi bien dans les milieux spirites, souvent camouflés en groupes de prières revendiquant des communications avec l’au-delà, que dans des milieux néo-spirites du Nouvel-Age où l’on parle de channeling ou de communication avec des esprits “supérieurs”. Les défenseurs de Mme Rydén parlent d’écriture “hiératique”, “inspirée”, “guidée”, et Jésus lui-même se serait dérangé pour rassurer sa prophétesse en lui disant et lui montrant «que cette écriture n’est pas une écriture automatique». (R.LAURENTIN, Quando Dio si manifesta, ed. Dehoniane, Roma 1993, p.51).

Alphonse Rocha a dit…

Cher ami,
Je vous remercie d’avoir laissé votre commentaire sur le Blog de la “Voie mys-tique”. Il a été créé pour cela. Il serait bon et profitable que beaucoup d’autres fassent comme vous : l’échange est une “arme fatale” pour progresser dans les voies spirituelles, à condition toutefois que ces échanges soient humbles et emprunts de l’amour de Dieu.
Vous citez l’abbé Laurentin qui est, sans aucun doute, l’un des plus grands spé-cialistes en matière d’apparitions, quelqu’un que j’admire particulièrement. Il ne me viendrait même pas à l’esprit de contredire ce qu’il affirme concernant Madame Ryden, dont je ne suis pas non plus un “fan”. Mais, je dois aussi dire qu’il ne m’appartient pas de porter un jugement sur elle ou sur les “locutions” ou autre chose qu’elle semble recevoir d’en-Haut, car cette délicate tâche ap-partient à l’Église.
Je sais, il est vrai, que l’Église a déjà donné plusieurs “avis” ; mais un “avis” n’étant pas une décision concrète et définitive, je reste sous ma réserve et ne m’“aviserai” pas de porter moi-même un jugement sur ce cas particulier, mal-gré les réticences que je ressens vis-à-vis d’elle.
Il y a, il est vrai, dans le “domaine” actuel des apparitions et autres manifesta-tions mystiques ou pseudo-mystiques, beaucoup de réticences à exprimer, car leur nombre est tout-à-fait impressionnant et pas toujours facile à “discerner”.
En effet, parmi tous les “voyants” de notre temps, on peut trouver non seule-ment des laïcs (majoritaires), mais aussi des prêtres et des religieux (des deux sexes).
On serait, il est vrai, enclins de privilégier les prêtres et les religieux par rap-port aux laïcs… mais, est-ce la bonne solution ? Dieu parlerait-il volontiers plu-tôt à un prêtre ou à un religieux qu’à un laïc ?
Cela n’est pas certain et, la preuve en est que les laïcs sont bien plus nombreux à recevoir (ou à dire qu’ils reçoivent) des messages divins.
L’abbé Laurentin a examiné un nombre très important de ces cas actuels et, pour les discerner, il se base tout particulièrement sur l’humilité des “récipien-daires”, sur leur manière de vivre ces “choses” extraordinaires qu’ils n’ont pas cherché et qui leur ”tombent dessus”, comme un “cheveu sur la soupe”.
Il est vrai qu’un mystique n’a qu’un seul et unique désire : rester dans l’ombre et vivre avec son “Bien-aimé” cette histoire d’amour qui n’aura jamais de fin s’il reste fidèle à l’amour que le Seigneur — de façon exclusive — a déposé dans son cœur.
Parmi ces “âmes choisies”, il y a celles qui acceptent la “mission” qui leur est demandée et il y a celles qui par faiblesse ou par amour-propre, refusent cette vie particulière qui leur apporte davantage de “souffrances” que de joies…
Mais, cher ami, je me suis déjà trop “étendu” sur ce sujet délicat et pourtant passionnant…
Nous pourrons continuer notre entretien, si vous le souhaitez… pour ce faire, je vous invite à visiter le site dédié à la mystique dont je suis le Webmaster :
http://voiemystique.free.fr
Merci encore pour votre intervention.
Union de prières en jésus et marie.
Alphonse Rocha, Webmaster