28 juillet 2008

PROPHETES ACTUELS

Qu'en penser ? Que faire ?


La Voie mystique se doit de publier, non seulement les textes mystiques confirmés, mais aussi ceux qui, n’ayant pas encore reçu l’approbation de l’Église, semblent ne contenir aucune erreur théologique.
Les révélations privées ne sont pas l’Évangile et n’ont de crédit possible que si elles n’ajoutent rien à la Révélation elle-même. Ceci est clair pour nous et espérons qu’il en soit de même pour nos visiteurs.
Une révélation privée ― et elle porte bien son nom ! ― ne sert à rien d’autre qu’à rappeler la “Vérité révélée” que nous avons tendance, bien souvent, à oublier ou à mettre de côte, quand cette “Vérité” nous dérange.
Un peu partout dans le monde, plusieurs enfants de Dieu disent recevoir des locutions intérieures, des messages “d’en-Haut” destinées aux hommes de notre temps. Sur certains de ces “enfants de Dieu” l’Église s’est déjà prononcée d’une façon ou d’une autre ; pour d’autres cas, aucune décision n’a pas encore été prise par notre Mère, la Sainte Église : nous éviterons ceux qu’Elle a condamnés et nous servirons des autres comme des textes à méditer.
Il y a des cas très connus, comme par exemple les messages que “Françoise” déclare recevoir et que son directeur spirituel juge dignes de foi ; il y a le cas de Vassula Reyden, aimée des uns et détestée par d’autres ; le cas d’Amparo Cuevas, dont les locutions qu’elle reçoit à l’Escorial ― près de Madrid ― ont donné origine à un mouvement ecclésial approuvé par l’Église ; il y a le cas d’Axel, dont les écrits sont approuvés par l’évêque du lieu et bénéficient d’un imprimatur… Et la liste serait bien longue encore…
Nous choisirons donc parmi ceux qui semblent ne contenir aucune erreur théologique ― et pour cela nous aurons, bien entendu, recours à un théologien confirmé ― et publierons sur nos pages un certain nombre de leurs “écrits”.
Nous précisons, afin que ces publications ne paraissent pas équivoques, que nous nous soumettons humblement aux décisions de la Sainte Église et ne voulons en aucun cas, par ces publications, devancer son jugement.
Il va de soit que nous effacerions promptement lesdites pages s’il s’avérait que malgré la surveillance, elles contiendraient des erreurs pouvant porter un préjudice spirituel à nos lecteurs.
Toute décision de l’Église sera pour nous comme un ordre ferme et définitif.
Le Webmaster

Pour le Site « Voie Mystique ».

19 juillet 2008

VOIE MYSTIQUE

NOUVEAUTÉS

Le Site Voie Mystique vient de s’enrichir de quelques nouvelles pages :
Sœur MARIE DE SAINT-PIERRE, la Carmélite de Tours :
Une grande partie de son Journal spirituel augmenté de plusieurs de ses lettres.

LETTRES Á UN AMI :
Ensembles de lettres adressées par l’auteur à l’un de ses amis.
L’auteur y aborde plusieurs thèmes spirituels ; ainsi que des historiques de certaines apparitions mariales et de courtes biographies de saints et bienheureux.
Le tout sur un ton “doctrinal”.

Á visiter absolument et à commenter.

14 juillet 2008

BEATIFICATION ANNONCÉE

Louis et Zélie Martin seront béatifiés à Lisieux le 19 octobre 2008
En la Journée mondiale des missions

L’agence ZENIT.org annonçait le dimanche 13 juillet 2008 :

Louis et Zélie Martin seront béatifiés à Lisieux le 19 octobre 2008, en la Journée mondiale des missions : la nouvelle a été annoncée officiellement par le préfet de la Congrégation pour les causes des saints, le cardinal José Saraiva Martins, samedi 12 juillet, à Alençon.
Les parents de sainte Thérèse de Lisieux se sont en effet mariés à Notre-Dame d'Alençon il y a 150 ans, le 13 juillet 1858, à minuit, et cet anniversaire a été marqué par la présence du cardinal Saraiva à Alençon et Lisieux ces 12 et 13 juillet.
Le cardinal Saraiva Mar tins a annoncé la nouvelle au terme de sa conférence sur la sainteté des époux Martin, qu'il a tenue à Alençon, à la halle aux Toiles, devant quelque deux cents personnes.
Il l'a également annoncé aux fidèles présents à la célébration eucharistique qu'il a présidée dans une église Notre-Dame comble et joyeuse, entouré de Mgr Jean-Claude Boulanger, l'évêque de Séez, Mgr Pierre Pican, l'évêque de Bayeux et Lisieux, et Mgr Bernard Lagoutte, directeur du pèlerinage Sainte-Thérèse de Lisieux et recteur de la Basilique Sainte-Thérèse.
Les corps de Louis (1823-1894) et Zélie (1831-1877) Martin, proclamés vénérables en 1994, ont été exhumés de leur tombeau, situé auparavant au pied de la basilique de Lisieux, le lundi 26 mai dernier en vue de leur transfert dans la basilique en septembre.
Le petit garçon italien qui doit sa guérison à la prière des parents Martin, Pietro, âgé aujourd'hui de 6 ans était présent à la cérémonie, privée.
C'est d'ailleurs en Italie, à Vérone, qu'est fabriqué le reliquaire où reposeront les restes des époux Martin.
Benoît XVI avait signé, le 3 juillet dernier, le décret de reconnaissance d'un miracle dû à l'intercession des parents de sainte Thérèse de Lisieux.
Cette reconnaissance ouvre la voie à leur béatification, ensemble, comme Luigi Beltrame Quattrocchi et Maria Corsini, béatifiés par Jean-Paul II le 21 octobre 2001, également en la Journée mondiale des missions.
Le choix de cette date souligne certainement le rô ;le missionnaire de la famille chrétienne et l'importance de son témoignage de l'amour du Christ et du prochain dans l'Eglise et la société.
Le miracle obtenu par la prière des époux Matin concerne la guérison d'un enfant de Monza, près de Milan, Pietro Schiliro. Né avec une malformation des poumons, il ne devait pas survivre.
Un Carme italien, le P. Antonio Sangalli, a alors suggéré aux parents de faire une neuvaine aux parents de sainte Thérèse, qui ont perdu 4 enfants en bas âge, pour obtenir la force de porter cette souffrance.
Mais la maman déclara qu'elle ferait la neuvaine (et même une seconde) pour demander la guérison de son enfant.
Pietro, aujourd'hui en pleine forme, a pu venir à Lisieux avec ses parents pour remercier Louis et Zélie Martin.
Rappelons aussi que c'est également en la Journée mondiale des Missions que sainte Thérèse de l'Enfant Jésus et de la sainte face, co-patronne de la Mission universelle, a été proclamée par Jean-Paul II Docteur de l'Eglise — pour sa « science de l'amour » — , un 19 octobre également, mais en 1997.

Anita S. Bourdin

11 juillet 2008

SE CONVERTIR...

Se convertir, là, tout de suite !

Méditation

Je ne suis pas théologien, tu les sais… Seule une grâce spéciale de l’Esprit Saint venant à mon aide me permettra de t’en dire quelques mots au sujet de la conversion… Voyons !
Ne pensons pas que le Seigneur, une fois monté au ciel, lors de son Ascension, nous ait oubliés : le Seigneur nous a toujours présents devant Lui, non seulement nos ancêtres qui l’ont rejoint et nous qui vivons dans notre présent, mais tous ceux encore qui viendront après nous, car pour le Seigneur il n’y a pas de passé ni de futur ; pour le Seigneur tout est un éternel présent.
Le Seigneur nous appelle à la conversion sincère, mais cette conversion doit être immédiate, doit s’accomplir aujourd’hui, car nous ne sommes pas maîtres de notre lendemain : nous existons à l’instant, mais nous pouvons aussi disparaître à l’instant suivant… La sagesse populaire nous dit : “ne laissons pas pour demain ce que nous pouvons faire aujourd’hui”, là, tout de suite !
Comment se convertir là, tout de suite ?
Mais tout simplement en nous laissant porter par le Seigneur, en lui confiant notre être tout entier, sans restrictions… Il accepte toujours l’offrande sincère de nos êtres ; Il accepte toujours le cœur simple qui se donne sincèrement… Alors, dans un élan d’amour sincère, disons-lui simplement : “Me voici Seigneur, je suis tout à toi !”
Jésus n’a-t-il pas dit : “Venez à moi qui suis doux et humble de cœur ?”
Alors, mon ami, si tu dois te consacrer corps et âme à ton Dieu, n’attends pas demain, car demain peut être trop tard ; fais-le tout de suite : place ton cœur dans le Cœur de Jésus et laisse-le agir en toi.
Si tu savais quel bon jardinier il est !
D’une terre inculte et remplie de mauvaises herbes il fait un jardin magnifique aux fleurs odoriférantes ; d’une terre rocailleuse et improductive, il fait un champ labourable et productif, bon pour la moisson.
Écoute l’appel du Seigneur et laisse-toi happer par son aspiration divine ; ne te refuse pas à lui, car il t’aime depuis toujours et a donné sa vie pour toi !
Qu’est-ce qu’une minute dans le présent de Dieu ?
Cela n’est rien mais aussi beaucoup en même temps ! Rien, car dans l’infini de Dieu il n'y a pas de mesure, seul le présent existe, mais un présent qui est lui aussi infini, car Dieu est infini. Beaucoup, car il te permet de te convertir, d’entrer dans le Cœur de Dieu et d’y établir ta demeure et c’est cela que Dieu attends de toi, c’est pour cela qu’il prend “ton” temps.
Pour ta conversion ne te dis pas que t’auras le temps demain, car “demain” ne t’appartient pas… ton heure, dans le temps que Dieu a pris pour t’attendre, peut être terminée et demain tu ne seras plus qu’un souvenir pour les tiens et, qui sait, une douleur pour ton Seigneur et Dieu : la douleur de te perdre pour l’éternité.
Non, mon ami, c’est là, tout de suite, que tu dois dire à ton Dieu comme Marie notre Mère : « Seigneur, me voici, fais en moi selon ta volonté » (Lc. 1, 38).
Regarde vers le Seigneur, mon ami et mon frère, et dis-lui avec amour et tendresse, si tu ne sais pas dire autre chose : « Que ta volonté s’accomplisse en moi ! » (Lc. 1, 38)
Écoute-le t’adresser la même exclamation qu’à la samaritaine : « Si tu savais le don de Dieu ! » (Jn. 4, 10)
Écoute-le, mon frère, écoute-le afin qu’étant à ses pieds, il puisse te dire comme à Marie Madeleine : « Tu as choisi la meilleur part » (Lc. 10, 42).
Garde la parole du Seigneur en ton âme ; laisse-toi enseigner par elle et devient l’un de ces tout-petits qu’il a tant aimés. La parole de Dieu est porteuse d’éternité, garde-la en tout cœur et deviens toi-même un embryon d’éternité, un échantillon du paradis qui t’attend, un modèle pour tes frères. Le veux-tu ? Si tu le veux, souviens-toi que demain peut être trop tard et commence ton chemin dès aujourd’hui, dès maintenant : là, tout de suite !
T’arrive-t-il, mon ami, de penser au sang que Jésus a versé pour toi ?
Pas souvent, certainement, car cette pensée est, elle aussi, porteuse d’éternité : elle te fait comprendre l’amour de Dieu, cet amour si grand qui est allé jusqu’à se donner pour toi, toi le pécheur, toi qui l’a tant offensé…
Regarde-le en haut du Calvaire demander pardon pour toi à son Père…
Non seulement il est mort pour toi, mais en plus il demande pardon pour toi à son Père, car son seul et unique désir c’est que tu viennes le rejoindre dans le sein du Dieu éternel : « Père, pardonne-leurs, car ils ne savent pas ce qu’ils font ! » (Lc. 23, 33)
Oh ! amour, ô bonté infinie de notre Sauveur !
Ne sais-tu pas, mon ami que Jésus en donnant sa vie pour toi t’a fait renaître de nouveau et, renaître pour la vie éternelle ?
Tu as été baptisé. Te souviens-tu des promesses de ton baptême ?
“Mais, je n’ai rien promis, d’autres l’on fait pour moi, qu’ils assument leur responsabilité”, pourras-tu me rétorquer, avec désinvolture, il faut l’avouer. Mais je te dirai alors que tu es de mauvaise foi, car eux aussi, ils l’ont fait par amour pour toi, afin que tu fasses partie, toi aussi, de la famille de Dieu… N’es-tu pas fier d’appartenir à une aussi grande et belle famille ? N’es-tu pas heureux d’être appelé “enfant de Dieu” ?
Mon frère et mon ami, ne perdons pas de temps et ensemble, main dans la main, allons vers notre Dieu et ensemble, d’un seul cœur, disons-lui :
― Seigneur, me voici, fais qu’en moi s’accomplisse ta volonté, je veux vraiment être ton enfant : accueille-moi en ton sein, abrite-moi dans ton Cœur. “Je ne sais pas combien je t’aime, je ne sais pas comment je t’aime, mais je sais que je veux t’aimer”. Amen.

06 juillet 2008

CAUSES DES SAINTS

14 décrets de la congrégation pour les causes des saints


ROME, Vendredi 4 juillet 2008 (ZENIT.org) - Jeudi matin 3 juillet, Benoît XVI a reçu en audience privée le cardinal José Saraiva Martins, Préfet de la congrégation pour les causes des saints, autorisant la congrégation à promulguer les décrets relatifs aux miracles, martyrs et vertus héroïques des bienheureux et serviteurs de Dieu dont voici la liste:
MIRACLES- un miracle attribué à l'intercession du bienheureux Damien Joseph De Veuster, prêtre profès de la Congrégation des sacrés cœurs de Jésus et Marie et de l'adoration perpétuelle du très saint sacrement de l'autel, belge (1840-1889). - un miracle attribué à l'intercession du Bienheureux Bernardo Tolomei, abbé cistercien, fondateur de l a Congrégation de Monte Oliveto, italien (1272-1348). - un miracle à l'intercession du bienheureux Nuño de Santa Maria Alvares Pereira, laïc portugais, frère du Mont Carmel (1360-1431 - un miracle attribué à l'intercession du vénérable serviteur de Dieu Louis Martin, laïc français (1823-1894), et de son épouse la vénérable servante de Dieu Marie-Zélie Guérin (1831).
MARTYRE - du serviteur de Dieu Francesco Giovanni Bonifacio, prêtre diocésain, italien, né en 1912 et tué en haine de la foi à Villa Gardossi (Italie), en 1946.
VERTUS HEROIQUES - du bienheureux Nuno de Santa Maria Alvares Pereira, laïc portugais, frère carme (1360-1431). - du serviteur de Dieu Etienne Douayhy, patriarche maronite d'Antioche, libanais (1630- 1704).- du serviteur de D ieu Bernardino dal Vago da Portogruaro, prêtre franciscain, archevêque titulaire italien (1822-1895). - du serviteur de Dieu Giuseppe Di Donna, prêtre trinitaire, évêque italien (1901-1952). - de la servante de Dieu Maria Barbara de la Trinité (au siècle Barbara Maix), fondatrice autrichienne de la Congrégation des Sœurs du Cœur immaculé de Marie (1818-1873). -du serviteur de Dieu Pius Keller, prêtre allemand, religieux augustinien (1825-1904). -du serviteur de Dieu Andres Hibernón Garmendia, frère espagnol des Ecoles chrétiennes (1880-1969). - de la servante de Dieu Chiara Badano, laïque italienne (1971-1990).